Réhabilitation des plantes GM ? - article H.Kempf - journal Le Monde

Publié le par Le Monde

Les OGM réhabilités ? La directrice générale de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), Pascale Briand, aurait, selon Le Figaro du jeudi 12 février, signé un avis relatif au maïs génétiquement modifié, le Monsanto 810. Cet avis, daté du 23 janvier et qui n'a pas été rendu public depuis, reprendrait pour l'essentiel les conclusions de l'Autorité européenne de sécurité alimentaire du 31 octobre 2008 estimant qu'"aucune preuve scientifique, en termes de risques pour la santé humaine ou animale ou pour l'environnement, n'a été fournie pour justifier l'invocation d'une clause de sauvegarde".

La question est donc désormais de savoir si le gouvernement maintiendra sa position en dépit de ce coup de semonce. Sachant que le ministère de l'écologie a également fondé son argumentaire sur des critères non pas seulement sanitaires mais aussi environnementaux, il est en mesure de demander la prolongation de la clause de sauvegarde.


De leur côté, les Amis de la Terre publient un rapport (intitulé Who benefits from GM crops ?) dans lequel l'association écologiste souligne que 80 % des OGM cultivés dans le monde ne le sont que dans trois pays, les Etats-Unis, l'Argentine et le Brésil. De son côté, l'Isaaa observe que la culture d'OGM a commencé en 2008, même si c'est sur des superficies modestes, au Burkina Faso, en Egypte et en Bolivie. Un autre point de friction, les Amis de la Terre estimant que la majorité des OGM ne sont pas utiles aux paysans, mais aux grandes exploitations agricoles.

Hervé Kempf


http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/02/12/nouvelle-tentative-de-rehabilitation-du-mais-transgenique-en-france_1154323_3244.html#xtor=EPR-32280155&ens_id=628865

Publié dans Articles de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article