Des tournesols mutés dans nos champs

Publié le par OGM31

Des tournesols mutés dans nos champs :

des OGM qui ne disent pas leur nom...


 

Les plantes obtenues par mutagenèse « incitée » sont des OGM, selon la définition de la directive européenne 2001/18, et génèrent les mêmes risques de dommages intentionnels ou non intentionnels sur la santé et l’environnement que les plantes obtenues par trangénèse. Elles ont pourtant été exclues de son champ d’application.

 

Pourquoi ?

 

Parce que cela permet aux firmes de faire la même chose qu’avec les OGM issus de la transgénèse, breveter le vivant, mais sans avoir à supporter la longueur des évaluations sur la santé et l’environnement, des procédures de demande d’autorisation d’essais, et les risques de refus par l’opinion européenne.

 

Cette tentative de contourner l’opposition massive aux OGM en France et en Europe ne doit pas demeurer dans l’ombre : faisons la connaître et participons à la protection des semences, des droits des paysans, de la santé et de l’environnement.

 

Exigeons la réintégration des plantes mutées

dans le champ d’application de la législation sur les OGM.

 

De plus sur le plan agronomique, là où des plantes résistantes aux herbicides sont utilisées, comme c'est le cas depuis plus de 10 ans sur le continent américain, il devient de plus en plus difficile de contrôler les "mauvaises herbes" devenues tolérantes à ces herbicides. Les doses d'herbicides utilisées ne cessent d'augmenter, entraînant un désastre écologique mais aussi économique, certains agriculteurs, abandonnant des terres devenues impropres à toute culture. La contamination des plantes sauvages constitue aussi une atteinte inacceptable à la biodiversité.

 

En France, des tournesols résistants aux herbicides sont déjà cultivés, sans que personne ne sache où[1]. Ils peuvent pourtant contaminer les cultures conventionnelles, bio et l’environnement, puis se retrouver dans nos assiettes.

 

Exigeons l’interdiction des cultures

de plantes résistantes aux herbicides

 

Le 20 mai à 14 h, le CETIOM[2] organise, au Silo de la Zone Industrielle

de la Croisière à Bollène (84)[3], une démonstration de cultures

de tournesols mutés résistants aux herbicides.

 

Nous appelons tous les citoyens à venir 

         -  demander à ses responsables pourquoi ils cultivent ces OGM

         -  informer les agriculteurs présents.


http://www.ogm31.org/spip.php?article1101

[1]     Bientôt, des colzas résistants à un herbicide, également issus de mutagénèse, en cours d'homologation, pourraient être inscrits au Catalogue des Semences

[2]     Centre Technique Interprofessionnel des Oléagineux Métropolitains.

[3]    Sortie de l'autoroute de Bollène prendre direction pont St Esprit le silo est à environ 4 km sur la gauche
 

Publié dans Actions ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article