Vendredi 26 juin au Conseil Général, soutien à Guy Darrivère

Publié le par Collectif Béarn pour un Moratoire OGM

RENDEZ VOUS DEVANT LE CONSEIL GENERAL
POUR PORTER LES PETITIONS
CE VENDREDI 26 JUIN 2009 à 9H30
en haut des ascenseurs
VENEZ NOMBREUX !
-------------


Compte rendu de la réunion précédente du lundi 15 juin


- Comment se construit le puzzle d'appropriation des terres :

1/ Attribution raisonnée ?:
 la parcelle non-bio qui a été attribuée à Guy (agriculteur bio- 32 ha)se trouve à seulement 200 mètres de celle où son orge bio a été détruit !
Pourquoi ne pas l'avoir donnée directement à l'autre agriculteur non bio (maïs et cochons 240ha) ?
Mais voilà la défunte parcelle bio de Guy Darrivère jouxte la parcelle que ce maïsiculteur lou e déjà, donc ce dernier se retrouve avec une grande parcelle uniforme de 4 hectares, et devient prioritaire pour un éventuel rachat de la parcelle dont il est fermier,
 tandis que Guy perd ses années de travail en bio et récupère une parcelle toute biscornue, ce qui rend impossible sur une partie de cette nouvelle terre, d'effectuer le travail mécanisé en bio dont en particulier le désherbage mécanique.
Le Conseil Général attribue à Guy 15 000 euros en compensation avec une demande d'engagement de 5 années en agriculture biologique !!


2/ Il n'y a pas que Guy qui est victime d'une injustice flagrante dans cette affaire
 mais bien tous les autres agriculteurs concernés par le remembrement :
L
e maïsiculteur (représentant local de la FNSEA) qui a récupéré la parcelle bio et détruit illégalement la culture , va bénéficier, en plus, d'une compensation financière au même titre que  tous ses collègues agriculteurs qui ont, eux, perdu des terres (mutualisation de 2%),
alors que lui-même  en a gagné plus qu'auparavant et de meilleure qualité.

3/
Quid des autres agriculteurs et des bios dans le canton ?
les compensations financières données aux uns et aux autres ne favorisent pas la solidarité !
1Million 850 000 euros ont été attribué pour les dédommagements et suppression de terres liés au  passage de l'autoroute !!


- Illégalité du fauchage de l'orge bio :

l'agriculteur prétend qu'il a eu l'autorisation des services du Président du Conseil Général !!??

- Le représentant de la légalité, le Préfet, a-t-il carrément décidé de fermer les yeux sur l'illégalité de cet acte ??

Lettre en recommandé a=2 0été envoyée au Président du Conseil Général.
contact téléphonique avec la Préfecture.
3 ans pour porter plainte en pénal.
Le Conseil Général est-il au courant de ces aspects là du dossier et autres irrégularités ?
Le saura-ton ce vendredi 26 juin?
lors de la prochaine session de la commission plénière du Conseil Général réunissant tous les Conseillers Généraux où vous êtes conviés à venir soutenir la demande de réexamen du dossier (voir lettre jointe et (1) ci dessous) .
Les séances sont publiques. la presse est présente à 10 heures.


D'autre part :
- Création du comité de soutien à Guy Darrivère : Appel à don pour aider à payer l'avocat pour le recours au Tribunal Administratif : coût : 2000 euros - chèque à l'ordre de Guy Darrivère adresse : comité de soutien à G. Darrivère c/c le Kiosque 15 rue de la République - 64000 Pau



- Invitation à tenir table pour informer de la situation et débattre au
 FESTIVE SOLIDAIRE -  SAMEDI 27 JUIN - ORTHE
Z LA MOUTETE
14H-18H organisé par le PCF, concert solidarité au journal "les Nouvelles des P.A.
La section locale est membre du CBMO.

notes :
(1) Une demande sera formulée le 26 juin  aux Conseillers Généraux avec demande d'engagement :
- s'ils ne peuvent annuler la décision d'attribution,
alors qu'ils se portent
témoins au Tribunal Administratif;
partie civile pour une action en pénal ;
et qu'ils mettent en place des solutions pour qu'il y ait une véritable  diversité de représentants dans ces commissions (2)

 
(2) Fonctionnement de la commission qui décide des attributions : il n'y a que 3 élus sur 24 personnes (administratifs et  membres nommés par la DDA) . Pas vraiment de vote. les dossiers sont =0 Apréparés par la Chambre d'Agriculture.
comment les élus peuvent-ils être informés de la réalité des enjeux ? N'y a t il pas nécessité qu'il y ait des représentants divers de la société pas seulement des professionnels, l'attribution de la terre concernant toute la société.?...


pour le collectif, P.R.

Publié dans Actions ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article