Fauchage Ogm en Espagne

Publié le par Collectif Béarn pour un Moratoire OGM

 

des Amis de la Terrre
 
Envoyé le : Mardi, 13 Juillet 2010 16:52 
Sujet : fauchage en Espagne : le réveil? 

 
Communiqué du 12 juillet 
  
Aujourd'hui,le12juillet 2010, quelques dizaines de personnes ont saboté deux champsd'expérimentation de maïs génétiquement modifié appartenant à Syngenta,dans lacommune de Torroella de Montgrí (Baix Empordà, Giron, Catalunya). 
  
Nousavonsdétruitouvertement l'expérience transgènique de Syngenta parce queselon nousce genre d'actions directes constituent la meilleure façon de répondreà lapolitique de faits accomplis par laquelle le gouvernement autonomiquede la Generalitat, l'État etles transnationales biotechnologiques nous imposent depuis douze anslesorganismes génetiquement modifiés (OGM) dans l'agriculture ainsi quedans notrenourriture. 
  
L'Étatespagnol,avecplus de 75.000 ha.de cultures transgéniques pendant 2009, rassemble le 80% environ de lasurfaceconsacrée aux OGM en Europe[1].Avecquelques 27.000 ha.semées, la Catalogneest, après l'Aragon, la région européenne avec la surface d'OGM la plusvaste.De même, pendant les dernières années, le 42% des champs d'expérienceouvertsd'OGM dans l'UE se trouve à l'intérieur de l'État espagnol.[2] 
  
Syngentaestlatroisième entreprise de sémences la plus grande du monde (depasséseulement parMonsanto et Dupont). Son cible est monopoliser le marché mondial degraines afinque toutes les paysannes et toute la production agricole de la planètedépendede ses ventes de sémences[3].Syngenta,ainsi que l'ensemble d'entreprises transnationales (ETN) quidirigenta) les marchés mondiales d'engrais agraires (sémences, fetilisants,agrochimie...)[4],b)les circuits de distribution et commercialisation de la nourritureet desmatières premières agro-alimentaires, et c) le marché mondial deproduitstransformés, est un des principaux agents et bénéfitiaires du modèleagro-alimentaire corporatif et industriel actuellement hégémonique[5].Aprèsavoir imposé ledit modèle pendant des décennies à une échellemondiale,il y a toujours plus de voix qui indiquent que 1) ce néfaste modèleproductifet social est un de principaux résponsables de la crise alimentaire,écologiqueet climatique que l'humanité affronte aujourd'hui[6],et2) les OGM agricoles représentent une surenchère du modèleagro-industriel,lequel ne fait que approfondir les très graves dégâts socials,culturels etenviromentales liés à l'agrobusiness transnational. 
  
D'après la législation européenne,les champs d'expérience d'OGMreprésentent un pas préalable et indispensable pour que la ComissionEuropéenne(CE) accepte au sein de l'Europe des cultures commerciales 
jusqu'ici non autorisées par l'UE.Comme l'ont denoncé plusieurs agentseuropéens, le protocole auquel doivent se soumettre les ETNbiotechnologiquesafin d'obtenir la légalisation de leurs sémences transgéniques estparcouru depièges et d'irrégularités. Parmi elles, il faut compter d'un côté lesdiversscandales qui ont entaché l'Agence de Sécurité Alimentaire Européenne(EFSA),qui ont montré clairement que cet organisme prétendument scientifiquetravailleau service de l'industrie des OGM. De l'autre côté, il faut signaleraussi lerôle d'animateur deguisé des OGM agricoles que la CE elle-même est entrain de jouer. 
  
Douze ans après le commencement descultures de maïs transgénique àCatalogne, la parution de dizaines de cas de contamination transgéniquedesmaïs bio et conventionnelles (contamination de sémences, au niveau duchamp, denourriture pour les animaux et des produit pour la nourriture humainedirecte)a montré à maintes reprises que la prétendue cohabitation de culturesGM etnon-GM est entièrement impossible. La prolifération de l'agriculturetransgénique dans notre territoire a entraîné le déperissement du moinsde deuxvariétés de maïs traditionnel (“morat” et “delqueixal”)et la réduction en un 95% des cultures de maïs bio entre les années2002 et 2008. 
  
Toutcela veut diresans aucune doute que les OGM rendent impossible le developpement et laconsolidation de modèles de production, de distributuon et de sociétéalternatifs à ceux qui maîtrisent aujourd'hui, s'appuyant surl'agro-écologieet la lutte pour la souverainté alimentaire des peuples. C'est à celaques'opposent frontalement et les OGM agricoles et la sociététechno-industruiellecapitaliste qui les rend possible et necéssaires –necéssaires pour queunepoignée d'agents très puissants raffirme son pouvoir sur la populationde laplanète et pour qu'elle mette au point ses estratégies du business.Voilà pourquoi voulons-nous appeler les gens à passer à l'action afindedétruir les cultures transgéniques et l'ordre social que veulentconsolider lesagents qui les promuent. 
 
------------------------------------------------------------ 
 
[1]     On peut trouver plusd'information sur l'évolution de la surface des cultures OGM pendantlesderniers ans à l'État espagnol dans une table en pdf au site du MARC:http://www.mapa.es/agricultura/pags/semillas/estadisticas/serie_maiz 
gm98_06.pdf 
 
[2]     www.tierra.org 
 
[3]     Afin de mèner à bien sesobjectifs, Syngenta n'a jamais hesité à utiliser les méthodes les plusdrastiques qu'on puisse imaginer. Un exemple: l'attaque qui en 2007 aeu lieu au Brésil parune entreprise de sécurité stipendiée par cette transnationale contredespaysannes qui avaient occupé un de ses terrains, action qui a fini avecunpaysan du Movimento dos Sem Terra assassiné et d'autres cinq gravementblessés. 
 
[4]     L'an 2006, les quatre grandesentreprises des sémences (Monsanto, Dupont, Syngenta et le GroupeLimagrain)contrôlaient le 44% du marché de grains. La même année, Monsanto, BayeretSyngenta se sont emprisés le 46% du marché mondial de sémencesbrevetées. Demême, Monsanto, Bayer, Syngenta et Dupont-Pioneer ont contrôlé le 100%dumarché mondial de sémences GM. ETC Group, 2007. Las 10 compañías sesemillasmás importantes del mundo – 2006. On peut le trouver chez http://www.etcgroup.org/en/node/657 
 
[5]     Pendant les ans 2007 et 2008,lorsque la combination de la crise alimentaire et la crise financièremondialfaisait augmenter le numéro de gens affamées au-delà de 1.000 millions,Syngenta et les autres ETN agro-alimentaires faisaient leurs records deprofits: Grain, 2009. Las coporaciones siguen especulando con elhambre.Disponible a: http://www.grain.org/seedling/?id=596 
 
[6]     GRAIN, ODG, Entrepobles,Xarxa de Consum Solidari i Veterinaris Sense Fronteres, 2009. Cocinandoelplaneta. Hechos cifras y respuestas sobre cambio climático y sistemaalimentario global: 6. Disponible a: http://www.grain.org/o/?id=85 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 ---------------------------------------------------------------------
To unsubscribe, e-mail: cbmo-unsubscribe@ml.solune.com
For additional commands, e-mail: cbmo-help@ml.solune.com

 

  2 photo(s) en pièce jointe


Commenter cet article